Manomètre haute précision

Trouver l’équilibre parfait

Trouver la bonne pression des pneus est vital au plus haut niveau et augmente considérablement le plaisir des cyclistes. Sur des surfaces rugueuses, un pneu soumis à une pression plus basse peut absorber plus de chocs qu’un pneu soumis à une pression plus élevée, avec une moindre déformation du vélo et de son coureur. Roulant sur une surface parfaitement lisse, un pneu à haute pression a une résistance au roulement inférieure et roule donc plus vite que le même pneu lorsqu’il est utilisé à une pression inférieure, pour une puissance absorbée donnée.

Cependant, sur des surfaces rugueuses et irrégulières à basse pression, les pneus rentrent plus vite car ils peuvent se déformer en surface, absorbant les bosses sans transférer de forces au cycliste ou saper l’élan du vélo et du cycliste. À basse pression, la zone de contact entre le pneu et le sol est plus grande. Cela augmente l’adhérence et améliore la traction dans les virages.

Performance sous pression

Quelle est la pression parfaite des pneus? Il s’agit avant tout de trouver cet équilibre entre adhérence et stabilité. Trop haut Des pressions de pneu plus élevées aident à soutenir le flanc du pneu, offrant une stabilité et une protection accrues de la jante, mais mettre trop de pression et la conduite sera plus dure au niveau sensation. Trop bas: Les basses pressions augmentent l'adhérence d’une plus grande surface de contact. Cependant, utilisez des pneus avec une pression trop basse, c’est augmenter considérablement le risque d'endommager la jante à la suite de coups sur les trottoirs et rebords, ce qui peut créer une conduite instable à grande vitesse.